C’est une véritable histoire d’intégration qui se déroule le 21 Juin 2019 sur la Piazza Calavecchia de Amantea où convergent tous les âges, les origines et les religions pour assister à la soirée finale de la projection itinérante calabraise, menée par La Guarimba. Les courts métrages réalisés lors de la Résidence Kino Guarimba (bien 35 productions) sont l’objet de cette ultime soirée dans le cadre de la IVème Édition du CinemAmbulante.

Une histoire qui entremêle culture et résistance: la IVème Edition a été réalisée sans le financement du MiBACT qui, jusqu’à l’année passée, avait soutenu notre projet grâce au prix MigrArti, malheureusement aujourd’hui disparu. Cela en revanche nous a démontré que la volonté et l’acharnement sont les qualités essentielles pour continuer à faire grandir le projet : « Nous ne dépendons pas des fonds, mais de cette envie de faire et de croire dans le potentiel de notre territoire. Cette année a été celle de la résistance, espérons que la prochaine soit celle de la pérennité. » – affirme Giulio Vita, directeur artistique de La Guarimba.

Douze jours, 9 villes, 7 films, 7 courts-métrages, tous en avant première européenne, et bien 80 artistes provenant des 5 continents qui sont défiés à Amantea, transformant la ville en un vaste plateau cinématographique à ciel ouvert. Seulement certaines productions de CinemAmbulante 2019 ont impliqués les quelques 350 spectateurs venus assister à la projection finale.

Les artistes de Kino Guarimba ont réalisé 35 courts-métrages dans lesquelles ils ont réussi à intégrer tous les visages, tous les âges, des enfants aux adolescents, des adultes aux anciens, et à représenter toutes les classes sociales – continue Vita. C’est cela qui pour nous a été la véritable victoire : pouvoir impliquer toute la ville par l’intermédiaire du cinéma. Avec ces films, les artistes ont inventé des histoires et par la même occasion ils ont documenté et raconté avec des yeux neufs, différents, la vérité de Amantea ».

LES ÉTAPES DE CINEMAMBULANTE

MERCREDI 12 JUIN – ARCHIVE NATIONALE VIBO VALENTIA (VV)

I, DANIEL BLAKE de Ken Loach (Royaume-Uni / France / Belgique)

À la suite d’une crise cardiaque, Daniel a besoin de l’aide économique de l’Etat, aide qui se révèle très difficile à obtenir. Au cours de sa lutte pour obtenir cette précieuse aide, il rencontre Daisy, une jeune femme sans travail, mère de deux enfants.

Cette toute première projection de La Guarimba a été organisé en collaboration avec l’Union des Aveugles de Vibo Valentia. Le film a été présenté en audio-description à destination des mal-voyants.

JEUDI 13 JUIN – CIRCOLO ARCI, REGGIO DI CALABRIA (RC)

OUR AFRICA de Alexander Markov (Russie)

1995. L’Union Soviétique entreprend un programme d’aide humanitaire basé sur l’idéologie marxiste dans plusieurs pays africains indépendants.

En collaboration avec Arci Reggio Calabria et Circolo del Cinema « Cesare Zavattini ».

VENDREDI 14 JUIN – CIRCOLO ARCI, CROTONE (KR)

GOLDEN FISH, AFRICAN FISH de Thomas Grand & Moussa Diop (France/ Sénégal)

La région Casamance dans le sud du Sénégal est une des dernières zone de pêche traditionnelle de l’Afrique Occidentale. Elle fait face à la menace croissante de l’essor de la pêche industrielle et traverse une période où les conditions de travail sont très dures.

En collaboration avec l’Association Il Barrio, l’Association « Gli Spalatori di Nuvole », Circolo « Culture in… Movimento », Arci Djiguiya, Cinalci – Circolo del Cinema, Arci Crotone.

SAMEDI 15 JUIN - LABORATOIRE CENTRAL "ANTONIO EBOLI", PAOLA (CS)

GALSEN – THE LANGUAGE OF SOULS de Sergio Aparicio Olivas (Sénégal/ Espagne)

Un voyage à la recherche de son identité entamé par des descendants afro avec comme moyen de transport la force unitaire et universelle de la musique.

En collaboration avec Corto Circuiti.

DIMANCHE 16 JUIN - SIÈGE DE L'ASSOCIATION "LA PIAZZA", CLETO (CS)

  • Projection du film: I&I de Julie Hamiti (France/ Jamaique), en présence de la réalisatrice.

Le film est composé de plusieurs témoignages de personnes qui se sont dédiés au mouvement rastafari. Le but de cette prise de parole : détruire les stéréotypes qui y sont attachés.

  • Concert en live par Boto Cissokho – Karamà Jelì – musique d’au delà des frontières.

Trio musical protéique qui expire les sons et les rythmes de l’Afrique de l’Ouest tout en variant les univers musicaux.

Boto Cissokho, Fabio Tropea, Vincenzo Mazza

  • Gastronomie et Société.

LUNDI 17 JUIN - LIDO CARIOCA, AMANTEA (CS)

KABADIO – TIME GOES BY SLOWLY, BAREFOOT de Daniel Leite (Brésil/ Sénégal)

Une profonde immersion dans un monde nouveau, riche de rituels, de musique, de magie, de secrets, d’images fascinantes et d’histoires réelles dont les protagonistes luttent pour survivre et maintenir leurs traditions au cœur d’une guerre civile et de la contrebande.

En collaboration avec le Lido Carioca.

MARDI 18 JUIN - LA PECORA NERA, AMANTEA (CS)

OGA BOLAJI de Kayode Kasum (Nigéria)

Gold Ikponmosa est un ancien musicien de quarante ans. Mais sa vie change du tout au tout quand son parcourt croise celui d’une enfant de 7 ans, qui pourrait le conduire aux pires ou aux meilleurs jours de sa vie.

En collaboration avec La Pecora Nera Amantea

MERCREDI 19 JUIN - CASTELLO SVEVO, COSENZA (CS)

BREAKING THE CYCLE de Miquel Galofre (Trinidad et Tobago / Espagne)

Passant du statut de victime à celle de survivante, Camika, mère de sept enfants, raconte son histoire, raconte comment elle a trouvé la force et la voix d’arrêter le cercle vicieux des abus, de mettre un terme à la violence domestique qu’elle subissait dans sa maison.

En collaboration avec l’Association de Cultura Cinematografica Cinepresi et le Castello Svevo Cosenza.

JEUDI 20 JUIN - LUNGOMARE, BADOLATO (CS)

LA GROTTA DEI PICCOLI Courts-métrages d’animation pour les enfants, organisé par La Guarimba Film Festival.

En collaboration avec Polo di Badolato dell’A.Op.T. RivieraeBorghi Degli Angeli et avec le Lido Solesi.

JEUDI 20 JUIN - AVANT-GARDE, LAMEZIA TERME (CZ)

CinemAmbulante propose une sélection de courts-métrages qui reflètent l’esprit du projet : TIMBO raconte l’impact du monde occidental sur la population indigène brésilienne; l’indien DREAMS propose une confrontation entre le rêve des enfants et le rôle des institutions; LE MONDIALE IN PIAZZA mets en scène un groupe d’adolescents qui organisent un mondial de foot parralèle, entre l’Italie et les italiens de seconde génération; avec GAZE on se déplace en Iran, où une femme assiste au vol d’un autobus et doit faire son choix entre le reporter aux autorités ou ne rien dire; avec la comédie THE FISHERMAN on visite le Ghana à travers les yeux d’un vieux pêcheur qui revient de la mer accompagné d’un poisson parleur; et finalement, avec la Russie comme ultime étape, CHOCOLATE WIND raconte une histoire de terrorisme dont le support serait les nouveaux médias.

En collaboration avec Color Fest

VENDREDI 21 JUIN – PIAZZA CALAVECCHIA, AMANTEA (CS)

Les artistes de Kino Guarimba ont réalisé 35 courts-métrages dans lesquelles ils ont réussi à intégrer tous les visages, tous les âges, des enfants aux adolescents, des adultes aux anciens, et à représenter toutes les classes sociales – continue Vita. C’est cela qui pour nous a été la véritable victoire : pouvoir impliquer toute la ville par l’intermédiaire du cinéma. Avec ces films, les artistes ont inventé des histoires et par la même occasion ils ont documenté et raconté avec des yeux neufs, différents, la vérité de Amantea ».

TEAM:

GIULIO VITA
Directeur de Projet

SARA FRATINI
Co-diretrice, Coordinatrice des Images

DIANA SCALFATI
Chargée Video et Coordinatrice de Production

SERGIO DURRÉ
Photographe

SIMONE COLISTRA
BUSE HAMAMCIOĞLU
Aide à la Production

MARTA MIQUEL
Coordinatrice Sous-Titres

LAURA SPADAFORA
FRANCESCA BARTOLESI
Assistantes Sous-Titres

FRANCHESKA RODRÍGUEZ
LUIGI AGAZIO
Département des Médias

ORGANISÉ PAR

PARTENAIRES